LES CONSOLATIONS DE LA MÉDITATION

Posté le 10 janvier 2015 par apreslhistoire dans Art et littérature, Eglises et religion

Après les 7-9 janvier 2015,

Après le 13 novembre 2015,

Après le 14 juillet 2016,

Après les autres dates non citées et celles à venir… 

 

« Il faut avoir l’esprit dur et le coeur doux ! »

Jacques Maritain 

Lettre à Jean Cocteau (1926)

Vierge d'Orbec - II

La Vierge de l’église d’Orbec (Eure)

(Photographie : Emmanuel Fournigault)

Préambule du 15 juillet 2016 

Comme je l’avais fait après le 13 novembre 2015, j’ai remis en une de ce site, la note initialement mise en ligne après les attentats de janvier 2015 (seules certaines photographies ont été modifiées).
 
Elle n’est constituée que de citations car la parole personnelle est vaine après avoir lu ces quelques extraits ; seule la prière, pour ceux qui le peuvent encore, me paraît pouvoir répondre, silencieusement, et établir un lien véritable et pur entre les vivants et les morts… 
 
J’ajouterai néanmoins une chose : l’angélisme et l’irénisme de l’Occident – dénoncés par certains depuis longtemps dans une indifférence générale – produisent leurs effets. 
 
Ne pas identifier ses ennemis alors même qu’ils nous ont identifiés depuis longtemps est, sans doute, l’une des plus grandes faillites de nos « élites » mais aussi de la majorité des citoyens bercés d’illusions « humanistes »… Mais ne nous faisons aucune illusion supplémentaire : la prochaine séquence politique va prendre le relais (c’est déjà fait) ; ceux-là mêmes qui ont supprimé des milliers d’emplois publics dans les forces de l’ordre, notamment entre 2007 et 2012, vont donner des leçons à ceux qui leur ont succédé et qui n’ont guère fait mieux, malgré une inflexion après… le 13 novembre 2015. 
 
La faillite des élites a été admirablement analysée par Marc Bloch, dans L’étrange défaite, après juin 1940… Qui sera le Marc Bloch de nos tristes temps ?
********

JOHN LOCKE

« [...] J’estime qu’il faut avant tout distinguer entre les affaires de de la cité et celles de la religion et que de justes limites doivent être définies entre l’Eglise et l’Etat. Faute de quoi, on ne pourra apporter aucune solution aux conflits soulevés entre ceux qui ont véritablement à coeur, et ceux qui font semblant d’avoir à coeur, ou bien le salut des âmes ou bien le salut de l’Etat. » (1)

« L’homme n’est pas par nature astreint à faire partie d’une Eglise [...] ; il se joint spontanément à la société au sein de laquelle il croit qu’on pratique la vraie religion et un culte agréable à Dieu. L’espérance du salut qu’il y trouve ayant été la seule cause de son entrée dans l’Eglise, elle sera de même la seule raison d’y demeurer. Qu’il découvre ensuite quelque erreur dans la doctrine ou quelque incongruité dans le culte, il est nécessaire que la même liberté avec laquelle il est entré, lui ouvre toujours la sortie ; aucun lien, en effet, ne peut être indissoluble, sinon ceux qui sont attachés à l’attente de la vie éternelle. Une Eglise  rassemble des membres spontanément unis en elle, en vue de cette fin. » (2)

********

La brume du soir

La plage de Villers-sur-Mer (Calvados)

(Photographie : Emmanuel Fournigault)

ERNEST RENAN

« Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. 

L’homme, [...], ne s’improvise pas. La nation, comme l’individu, est l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouement. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime ; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes. Un passé héroïque, des grands hommes, de la gloire (j’entends de la véritable), voilà le capital social sur lequel on assied une idée nationale. 

Avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent ; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple. On aime en proportion des sacrifices qu’on a consentis, des maux qu’on a soufferts. On aime  la maison qu’on a bâtie et qu’on transmet. Le champ spartiate « Nous sommes ce que vous fûtes ; nous serons ce que vous êtes » est dans sa simplicité l’hymne abrégé de toute patrie. » (3)

« [...] l’essence d’une nation est que tous les individus aient beaucoup de choses en commun, et aussi que tous aient oublié bien des choses. » (4)

********

DSCN0046

L’abbaye de Bernay (Eure)

(Photographie : Emmanuel Fournigault)

MILAN KUNDERA

« L’homme pense, Dieu rit. Inspiré par cette sentence, j’aime imaginer que François Rabelais a entendu un jour le rire de Dieu et que c’est ainsi que l’idée du premier grand roman européen est née.  Il me plaît de penser que l’art du roman est venu au monde comme l’écho du rire de Dieu.

Mais pourquoi Dieu rit-il en regardant l’homme qui pense ? Parce que l’homme pense et la vérité lui échappe. Parce que plus les hommes pensent, plus la pensée de l’un s’éloigne de la pensée de l’autre. Et enfin, parce que l’homme n’est jamais ce qu’il pense être. C’est à l’aube des Temps modernes que cette situation fondamentale de l’homme, sorti du Moyen Âge, se révèle : don Quichotte pense, Sancho pense, et non seulement la vérité du monde mais la vérité de leur propre moi se dérobent à eux. Les premiers romanciers européens ont vu et saisi cette nouvelle situation de l’homme et ont fondé sur elle l’art nouveau, l’art du roman. » (5)

********

Pixide d'al-Mughîra - Mussée du Louvre, département Arts de l'islam

Pyxide au nom d’al-Mughirâ

(Collection permanente du département des Arts de l’Islam, Musée du Louvre) (6)

Emmanuel Fournigault 

________________________________________________________________

(1) John LOCKE (1632-1704), Lettre sur la tolérance. Cité in Pierre MANENT « Les libéraux », tome I, page 69. Editions Hachette, collection Pluriel (1986).

(2) John LOCKE, op. cité, page 72.

(3) Ernest RENAN (1823-1892), Qu’est qu’une nation ? Editions Mille et une nuits (1997), pages 31-32. Texte écrit en 1869 et prononcé en Sorbonne en 1882. 

(4) Ernest RENAN, op. cité, page 15. 

(5) Milan KUNDERA, L’art du roman, collection Gallimard Folio (2004 pour l’édition citée), page 191. 

(6) Pyxide (boîte) datant du Xè siècle. «Cette boîte en ivoire à couvercle bombé et à corps cylindrique, par la précision et la profondeur de son décor sculpté, est l’un des chefs-d’œuvre des ateliers de Madinat al-Zahra, à l’époque du califat de Cordoue. L’inscription à la base de son couvercle mentionne la date de 968. Cette année là, al-Mughîra, dernier fils du défunt calife ‘Abd al-Rahmân III, est âgé de dix-huit ans. Cette œuvre pourrait représenter un cadeau de majorité.» Photographie et commentaires repris du site http://www.qantara-med.org/qantara.

Les commentaires sont fermés.

D'autres nouvelles

Art et littérature

UNE VISION DU CIMETIÈRE ET AUTRES EXTRAITS DE CRISTINA CAMPO

« [...] le silence prenait sa valeur réelle, qui est celle ...

LE MUSÉE COMME SYMPTÔME

  « On ne saurait bien voir les choses du monde ...

SOUS LE REGARD DE REMBRANDT, POST-SCRIPTUM

« Rembrandt, triste hôpital tout rempli de murmures, Et d’un ...

SOUS LE REGARD DE REMBRANDT : CONSIDÉRATIONS ÉPARSES SUR L’ART, LA PEINTURE ET SON EXPOSITION

Aux fantômes de l’enfance…  « Venez et voyez. » Jean, 1, 39 « [...] ...

ÉPIPHANIE : L’ÉVANGILE POUR TOUS

 « En ce petit matin de l’An tout neuf, quand le ...

ESPRIT ET VISION DE NOËL

Aux chrétiens d’Orient  « Une seule fois Une seule Dans l’histoire du ...

DÉFUNTS

« Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. » (Évangile selon ...

LE PARADIS SELON CHARLES PÉGUY… ET AUTRES CONSIDÉRATIONS

« Deux mille ans de labeur ont fait de cette ...

LA NUIT ÉCLAIRÉE DE JEAN DE LA CROIX

Á ma maman qui ne peut plus lire les beaux textes ...

EN LISANT THÉRÈSE D’AVILA : MÉDITATION SUR L’ÂME, LA LIBERTÉ ET LE DÉNUEMENT

« Celui qui aime l’argent ne sera jamais rassasié et ...

LA POÉSIE COMME PRIÈRE : SUR UN POÈME DE BERNARD LACROIX

« La beauté, c’est l’harmonie du hasard et du bien.» Simone Weil ...

REGARD SUR UN CHEF-D’OEUVRE : LA VIERGE AU PIED D’ARGENT

 «Nous périssons faute d’émerveillement mais non faute de merveilles.» (Chesterton)     ...

POST-SCRIPTUM BALZACIEN

  Dans la note consacrée à Béatrix, je tentais de souligner ...

BEATRIX, BALZAC, CRITIQUE DE L’EGALITE MODERNE

La question de l’égalité est une question centrale de la ...

LE CIEL ET ICI-BAS

 A l’occasion d’un récent séjour dans mon village normand en ...

PENSER DIEU ET PENSER LE MAL APRES AUSCHWITZ

« Je me souviens de mes amis Demandant au seuil de ...

IN MEMORIAM, 21 JANVIER 1793 : SUR LA FRAGILITÉ DES RÉGIMES POLITIQUES *

« C’est un pauvre coeur que celui auquel il est ...

LES CONSOLATIONS DE LA MÉDITATION

Après les 7-9 janvier 2015, Après le 13 novembre 2015, Après le ...

MAURIAC, LA FOI ET REMBRANDT

Lisant ou relisant au cours du mois décembre 2014, plusieurs ...

GEORGES ROUAULT, UN PEINTRE AU COEUR DU MYSTERE CHRETIEN

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était ...

LA POESIE COMME SURVIE ET FAÇON D’HABITER LE MONDE

« INCANDESCENCE » DE VIOLETTE MAURICE (1919-2008) (1) La poésie, plus encore ...

REGARD SUR UNE EGLISE, SAINT-PAUL SAINT-LOUIS – PARIS IVè

L’ECLAT DE LA CONTRE-REFORME Ad majorem Dei gloriam (1) (Pour une plus ...

REGARD SUR UN CHEF-D’OEUVRE – 1

Puisque l’objectif principal de ce modeste blog est d’essayer de ...

POST SCRIPTUM AU BILLET SUR LA TRAHISON DU VERBE ET DU BEAU

    Photographie : Emmanuel Fournigault   A la faveur d’une lecture récente et ...

DU LANGAGE, DE L’ART ET DE LEUR DENATURATION OU COMMENT TRAHIR LE VERBE ET LE BEAU

Le langage et l’usage des mots sont, à la fois, ...

Eglises et religion

POUR NOS ÉGLISES, CES LIEUX SACRÉS…

A la mémoire du Père Jacques Hamel, exécuté pendant l’office, le ...

EN NOS PAYS PERDUS : LE PRIEURÉ DE SAINT-GABRIEL-BRÉCY (CALVADOS)

« La Croix demeure tandis que le monde tourne. » (devise ...

PITIÉ POUR LES CIMETIÈRES !

Photographie : Emmanuel Fournigault   « Mais avec tant d’oubli comment faire ...

L’AVENT, TEMPS DE L’ATTENTE

(Photographie : Emmanuel Fournigault) Avec l’Avent, la communauté des chrétiens (et ...

LA TOUSSAINT ET DEFUNTS

(Photographie : Emmanuel Fournigault) Les premier et deux novembre sont successivement ...

ASSOMPTION, MARIE ET CHARLES PÉGUY

« Écoute ma fille, regarde et tends l’oreille ;  ...

LA SAINTE TRINITE

Masaccio – La Trinité (1425-1428) La Trinité (Le Père, Le Fils ...

INOUBLIALBES – 4 – BOSSUET ET LA VANITE DES HOMMES

LE SERMON SUR L’AMBITION   Notre époque (au sens du projet moderne ...

PRESENCE DES TENEBRES

Dans une indifférence quasi-générale, des églises sont détruites en France, ...

LE TRIO

  « Pour toute chose [...], il y a un temps et ...

BERNANOS ET LA PASSION DU CHRIST

Photographie : Emmanuel Fournigault En cette période de Carême, il m’est ...

LA TOMBE DE L’ENFANT INCONNU

Photographie : Emmanuel Fournigault   C’est un petit village du pays d’Auge, ...

Morceaux choisis

INOUBLIABLES- 5 – Barbara et Marie Paule Belle

Certains pourront trouver étrange que soient citées ici deux merveilleuses ...

INOUBLIABLES – 3 – LA POESIE ET LA MORT

Notre époque s’enorgueillit de prolonger nos vies de pécheurs. Vivre ...

INOUBLIABLES – 2 – LA DOULEUR DE MARGUERITE DURAS

      Lire Marguerite Duras est toujours un bonheur éprouvant. Cela fait ...

INOUBLIABLES -1 – DIRE L’INDICIBLE ET LE REPRESENTER

Il y a des lectures décisives, des textes qui vous ...

Pays

D’AUTRES VISAGES DE LA FRANCE (II)

« Il s’était retiré dans ses paysages, là où l’absurde ...

D’AUTRES VISAGES DE LA FRANCE (I)

« Je n’ai presque jamais cessé, depuis des années, de revenir à ...

PAYS D’ORNE ET PAYS FRONTALIERS, REMPARTS CONTRE LES TEMPS PRESENTS

Lassay les Chateaux (Mayenne) Dans deux notes consacrées aux paysages et ...

PAYSAGES ET PAYSANS – II

Photographie : Emmanuel Fournigault Dans la première partie, et, plus exactement, ...

PAYSAGES ET PAYSANS – I

Photographie : Emmanuel Fournigault Savons-nous encore contempler un paysage ? Non pas ...

Limaginairedecharlotte |
8eartmagazine |
marseille 2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lesyndromeabascule
| Association culturelle Truc...
| Encredesusu