GEORGES ROUAULT, UN PEINTRE AU COEUR DU MYSTERE CHRETIEN

Posté le 25 décembre 2014 par apreslhistoire dans Art et littérature, Eglises et religion

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu [...] »
(Evangile de Jésus Christ selon saint Jean – (1,1)

 

Georges ROUAULT, Christ et disciples (1905)

Georges ROUAULT, Christ et disciples (1905)

 

Georges ROUAULT (1871-1958) est un des plus grands peintres de la spiritualité du XXè siècle, avec SOUTINE, MALEVITCH mais aussi CHAGALL et KANDINSKY, chacun dans sa confession propre (judaïsme, catholicisme, orthodoxie).

Catholique, Georges ROUAULT est, par sa peinture, au coeur du mystère chrétien. Lecteur assidu de la Bible et en particulier des Psaumes qui inspirèrent nombre de ses oeuvres, il entretint des relations fortes et décisives avec l’écrivain Léon BLOY (1846-1917), ce très grand auteur, catholique intransigeant et contempteur sans pareil de son temps dans son célèbre « Exégèse des lieux communs » (1) mais aussi avec Jacques MARITAIN (1882-1973), philosophe catholique, et son épouse Raïssa, qui oeuvrèrent à la reconnaissance de cet artiste majeur.

Jacques MARITAIN, dans son texte d’adieu après la mort de son ami peintre écrit ainsi : « La technique la plus impitoyablement exigeante servait chez lui à exprimer l’intense pénétration d’un esprit hanté par la pitié. » (2)

Par les formes peintes ou dessinées mais aussi par le choix réfléchi et pesé des couleurs de plusieurs de ses oeuvres, Georges ROUAULT est une parfaite illustration de ce que l’oeuvre d’art peut produire chez celle ou celui qui la contemple, qui la contemple totalement : « la vibration de l’âme », pour reprendre l’expression de KANDINSKY dans son maître-essai « Du Spirituel dans l’art en général et dans la peinture en particulier » (3).

KANDINSKY écrit aussi dans ce même essai : « En règle générale, la couleur est [..] un moyen d’exercer une influence directe sur l’âme. La couleur est la touche. L’oeil est le marteau. L’âme est le piano aux cordes nombreuses. » (4).

Contempler une oeuvre de Georges ROUAULT c’est ainsi prendre le risque (?) de sentir son âme vibrer. Pour ce faire, il faut savoir s’abandonner à l’oeuvre, s’abstraire du lieu, sortir de soi-même, se détacher de son corps pour tenter d’approcher le mystère au coeur de l’oeuvre.

Dans la chapelle Mansart, chapelle du Saint-Sacrement de l’église Saint-Séverin à Paris Vè, sont exposées en permanence une série de planches du « Miserere » de ROUAULT (qui en compte 58 au total). Directement inspirées du Psaume 50, ces planches illustrent une autre caractéristique de la peinture du maître : sa représentation saisissante du péché et de la souffrance. Nul recours à la couleur (elles sont grises, noires et blanches), mais une diversité de visages, de regards qui, eux aussi, peuvent atteindre l’âme de celle ou celui qui sait s’abandonner à leur contemplation dans le silence recueilli de cette chapelle.

Georges ROUAULT - Christ

 Georges ROUAULT, CHRIST (1937 ou 1938)

 

Georges ROUAULT, Il serait si doux d'aimer

Georges ROUAULT, Miserere « Il serait si doux d’aimer » (1922) (détail)

Emmanuel Fournigault

_____________________________________________________________________________________________

(1) Editions Payot et Rivages (2005, pour la présente édition)

(2) Cité in « Georges Rouault , peintre éclairé de l’humanité », éditions Scriptoria (2013), page 46. Très bel ouvrage tant par les illustrations que par les textes de haute tenue qui éclairent le parcours et la sensibilité du peintre.

(3) Gallimard, collection Folio-essais (1989 pour la présente édition, 1954 pour la première édition). Voir notamment, pages 107 et suivantes. 

(4) Op. cité page 112.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

D'autres nouvelles

Art et littérature

PASCAL QUIGNARD : LA CONFESSION DE SAINT HIPPOLYTE (et autres extraits)

 « La question de tous les temps est toujours :  Qu’est-ce ...

UNE VISION DU CIMETIÈRE ET AUTRES EXTRAITS DE CRISTINA CAMPO

« [...] le silence prenait sa valeur réelle, qui est celle ...

LE MUSÉE COMME SYMPTÔME

  « On ne saurait bien voir les choses du monde ...

SOUS LE REGARD DE REMBRANDT, POST-SCRIPTUM

« Rembrandt, triste hôpital tout rempli de murmures, Et d’un ...

SOUS LE REGARD DE REMBRANDT : CONSIDÉRATIONS ÉPARSES SUR L’ART, LA PEINTURE ET SON EXPOSITION

Aux fantômes de l’enfance…  « Venez et voyez. » Jean, 1, 39 « [...] ...

ÉPIPHANIE : L’ÉVANGILE POUR TOUS

 « En ce petit matin de l’An tout neuf, quand le ...

ESPRIT ET VISION DE NOËL

Aux chrétiens d’Orient  « Une seule fois Une seule Dans l’histoire du ...

DÉFUNTS

« Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. » (Évangile selon ...

LE PARADIS SELON CHARLES PÉGUY… ET AUTRES CONSIDÉRATIONS

« Deux mille ans de labeur ont fait de cette ...

LA NUIT ÉCLAIRÉE DE JEAN DE LA CROIX

Á ma maman qui ne peut plus lire les beaux textes ...

EN LISANT THÉRÈSE D’AVILA : MÉDITATION SUR L’ÂME, LA LIBERTÉ ET LE DÉNUEMENT

« Celui qui aime l’argent ne sera jamais rassasié et ...

LA POÉSIE COMME PRIÈRE : SUR UN POÈME DE BERNARD LACROIX

« La beauté, c’est l’harmonie du hasard et du bien.» Simone Weil ...

REGARD SUR UN CHEF-D’OEUVRE : LA VIERGE AU PIED D’ARGENT

 «Nous périssons faute d’émerveillement mais non faute de merveilles.» (Chesterton)     ...

POST-SCRIPTUM BALZACIEN

  Dans la note consacrée à Béatrix, je tentais de souligner ...

BEATRIX, BALZAC, CRITIQUE DE L’EGALITE MODERNE

La question de l’égalité est une question centrale de la ...

LE CIEL ET ICI-BAS

 A l’occasion d’un récent séjour dans mon village normand en ...

PENSER DIEU ET PENSER LE MAL APRES AUSCHWITZ

« Je me souviens de mes amis Demandant au seuil de ...

IN MEMORIAM, 21 JANVIER 1793 : SUR LA FRAGILITÉ DES RÉGIMES POLITIQUES *

« C’est un pauvre coeur que celui auquel il est ...

LES CONSOLATIONS DE LA MÉDITATION

Après les 7-9 janvier 2015, Après le 13 novembre 2015, Après le ...

MAURIAC, LA FOI ET REMBRANDT

Lisant ou relisant au cours du mois décembre 2014, plusieurs ...

GEORGES ROUAULT, UN PEINTRE AU COEUR DU MYSTERE CHRETIEN

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était ...

LA POESIE COMME SURVIE ET FAÇON D’HABITER LE MONDE

« INCANDESCENCE » DE VIOLETTE MAURICE (1919-2008) (1) La poésie, plus encore ...

REGARD SUR UNE EGLISE, SAINT-PAUL SAINT-LOUIS – PARIS IVè

L’ECLAT DE LA CONTRE-REFORME Ad majorem Dei gloriam (1) (Pour une plus ...

REGARD SUR UN CHEF-D’OEUVRE – 1

Puisque l’objectif principal de ce modeste blog est d’essayer de ...

POST SCRIPTUM AU BILLET SUR LA TRAHISON DU VERBE ET DU BEAU

    Photographie : Emmanuel Fournigault   A la faveur d’une lecture récente et ...

DU LANGAGE, DE L’ART ET DE LEUR DENATURATION OU COMMENT TRAHIR LE VERBE ET LE BEAU

Le langage et l’usage des mots sont, à la fois, ...

Eglises et religion

POUR NOS ÉGLISES, CES LIEUX SACRÉS…

A la mémoire du Père Jacques Hamel, exécuté pendant l’office, le ...

EN NOS PAYS PERDUS : LE PRIEURÉ DE SAINT-GABRIEL-BRÉCY (CALVADOS)

« La Croix demeure tandis que le monde tourne. » (devise ...

PITIÉ POUR LES CIMETIÈRES !

Photographie : Emmanuel Fournigault   « Mais avec tant d’oubli comment faire ...

L’AVENT, TEMPS DE L’ATTENTE

(Photographie : Emmanuel Fournigault) Avec l’Avent, la communauté des chrétiens (et ...

LA TOUSSAINT ET DEFUNTS

(Photographie : Emmanuel Fournigault) Les premier et deux novembre sont successivement ...

ASSOMPTION, MARIE ET CHARLES PÉGUY

« Écoute ma fille, regarde et tends l’oreille ;  ...

LA SAINTE TRINITE

Masaccio – La Trinité (1425-1428) La Trinité (Le Père, Le Fils ...

INOUBLIALBES – 4 – BOSSUET ET LA VANITE DES HOMMES

LE SERMON SUR L’AMBITION   Notre époque (au sens du projet moderne ...

LE TRIO

  « Pour toute chose [...], il y a un temps et ...

BERNANOS ET LA PASSION DU CHRIST

Photographie : Emmanuel Fournigault En cette période de Carême, il m’est ...

LA TOMBE DE L’ENFANT INCONNU

Photographie : Emmanuel Fournigault   C’est un petit village du pays d’Auge, ...

Morceaux choisis

MAURICE BARRÈS : LE DIALOGUE DE LA CHAPELLE ET DE LA PRAIRIE

« Le miracle sacré du dépaysement est désormais dans nos ...

INOUBLIABLES- 5 – Barbara et Marie Paule Belle

Certains pourront trouver étrange que soient citées ici deux merveilleuses ...

INOUBLIABLES – 3 – LA POESIE ET LA MORT

Notre époque s’enorgueillit de prolonger nos vies de pécheurs. Vivre ...

INOUBLIABLES – 2 – LA DOULEUR DE MARGUERITE DURAS

      Lire Marguerite Duras est toujours un bonheur éprouvant. Cela fait ...

MORCEAUX CHOISIS : DIRE L’INDICIBLE ET LE REPRÉSENTER

« Je me souviens de mes amis Demandant au seuil de ...

Pays

D’AUTRES VISAGES DE LA FRANCE (II)

« Il s’était retiré dans ses paysages, là où l’absurde ...

D’AUTRES VISAGES DE LA FRANCE (I)

« Je n’ai presque jamais cessé, depuis des années, de revenir à ...

PAYS D’ORNE ET PAYS FRONTALIERS, REMPARTS CONTRE LES TEMPS PRESENTS

Lassay les Chateaux (Mayenne) Dans deux notes consacrées aux paysages et ...

PAYSAGES ET PAYSANS – II

Photographie : Emmanuel Fournigault Dans la première partie, et, plus exactement, ...

PAYSAGES ET PAYSANS – I

Photographie : Emmanuel Fournigault Savons-nous encore contempler un paysage ? Non pas ...

Limaginairedecharlotte |
8eartmagazine |
marseille 2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lesyndromeabascule
| Association culturelle Truc...
| Encredesusu