ASSOMPTION, MARIE ET CHARLES PÉGUY

Posté le 15 août 2014 par apreslhistoire dans Eglises et religion

« Écoute ma fille, regarde et tends l’oreille ; 
oublie ton peuple et la maison de ton père ; 
le roi sera séduit par ta beauté. »
(Psaume 44,11)

Assomption de la Vierge - 3è volet d'un triptyque

Assomption (détail)
Musée du cloître Saint-Corneille (Compiègne)

Photographie : Emmanuel Fournigault 

En ce quinze août, nous célébrons l’Assomption de la Vierge Marie. Après la montée du Christ auprès du Père (Ascension), la descente de l’Esprit saint (Pentecôte), c’est la Vierge Marie, la mère immaculée de l’enfant, qui rejoint les siens. Si la fête de la Vierge Marie est ancienne, le dogme de l’Immaculée Conception ainsi que celui de l’Assomption sont plus récents dans la tradition catholique (le premier fut proclamé par Pie IX en 1854 et le second remonte au mitan du siècle dernier, Pie XII, 1950). (1) Comme le rappelle Denis Tillinac, c’est lors du concile d’Éphèse (431) qu’elle est proclamée « Mère de Dieu » (Theotokos) et l’auteur d’ajouter : « C’est la plus belle intuition théologique imaginable, elle suffirait à prouver l’action de l’Esprit Saint sur les évêques. Dès lors, la Vierge resplendit partout sur les icônes byzantines, autant que le Christ. » (2)
La figure de la Vierge n’en demeure pas moins l’une des plus représentées dans l’histoire de la peinture et de la sculpture.
 
À titre personnel, j’ai une préférence pour la Dormition de la Vierge : ce moment où Marie s’endort dans l’espérance de la résurrection. Cette figure du passage vers le repos éternel, qui nous attend tous, est apaisante et loin de la tristesse qui encombre souvent la vision de la mort terrestre. La Dormition relève de la tradition orthodoxe, l’Assomption de la catholique. Mais toutes deux évoquent « [...] sa fin glorieuse et son passage à la vie céleste [...] » (3)  
 
La photographie ci-dessous me paraît être une très belle illustration de la Dormition. La sculpture peut être admirée à l’Abbaye de Solesmes (Sarthe).
Dormition- Site Abbaye de Solesmes (Sarthe)

Photographie empruntée au site de l’abbaye (4)
« De même que la christologie a peu à peu dégagé la vraie nature de Jésus, vrai homme et vrai Dieu, la mariologie lentement, au fil des siècles, a mieux cerné l’identité de cette Vierge glorieuse qui, durant neuf mois, avait été « le tabernacle du Verbe incarné. » (5)
Dans son Dictionnaire amoureux de JésusJean-Christian Petitfils cite ce texte admirable sur Marie du cardinal de Bérulle (1575-1629), fondateur en 1611 de la Société de l’oratoire de Jésus destinée, entre autres, à améliorer le niveau spirituel et théologique du clergé.
« Elle naît à petit bruit sans que le monde en parle et sans qu’Israël même y pense, bien qu’elle soit la fleur d’Israël et la plus éminente de la terre ; mais, si la terre n’y pense pas, le ciel la regarde et la révère comme celle que Dieu a fait naître pour un si grand sujet, et pour rendre un si grand service à sa propre personne, c’est-à-dire pour le revêtir un jour d’une nouvelle nature. Et ce Dieu même, qui veut naître d’elle, l’aime et la regarde en cette qualité. Son regard n’est pas lors sur les grands monarques, sur les grands que la terre adore, mais le premier et le plus doux regard de Dieu en la terre est vers cette humble Vierge, que le monde ne connaît pas : c’est lors la plus haute pensée que le Très-Haut ait sur tout ce qui est créé. Il la regarde, il la chérit, la conduit, comme celle à qui il veut se donner soi-même et se donner à elle en qualité de Fils et la rendre sa Mère. Il la comble de grâces et de bénédictions dès sa conception ; il la sanctifie dès son enfance ; il la séquestre du monde et la consacre à son temple, pour marque et figure qu’elle sera bientôt consacrée au service d’un temps plus auguste et sacré que celui-ci. » (6)

Mais Marie n’a pas uniquement inspiré les théologiens, les peintres, les musiciens (réécouter Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi, Le Couronnement de la Vierge de Mozart…) elle a aussi inspiré les poètes et en particulier Charles Péguy (1873-1914), « mon » si cher Péguy… , dont je donne ci-après un extrait du Porche du mystère de la deuxième vertu, très long poème en prose, où l’on retrouve le style si singulier de cet immense écrivain, pénétré d’histoire, de spiritualité. (7)
EXTRAITS 
******
« [...] À celle qui est infiniment céleste,
Parce qu’aussi elle est infiniment terrestre,
À celle qui est infiniment éternelle,
Parce qu’aussi elle est infiniment temporelle.
À celle qui est infiniment au-dessus de nous,
Parce qu’aussi elle est infiniment parmi nous.
À celle qui est la mère et la reine des anges,
Parce qu’aussi elle est la mère et la reine des hommes.
Reine des cieux, régente terrienne.
À celle qui est Marie,
Parce qu’elle est pleine de grâce.
À celle qui est pleine de grâce,
Parce qu’elle est avec nous.
À celle qui est avec nous,
Parce que le Seigneur est avec elle.
À celle qui intercède,
Parce qu’elle est bénie entre toutes les femmes.
Et que Jésus, le fruit de son ventre, est béni.
La Vierge au pied d'argent - 1

La Vierge au pied d’argent
 Musée du cloître Saint-Corneille (Compiègne)
(8)
Photographie : Emmanuel Fournigault 
Celle qui est infiniment reine
Parce qu’elle est la plus humble des créatures,
Parce qu’elle était une pauvre femme, une misérable
femme, une pauvre juive de Judée.
À celle qui est infiniment loin,
Parce qu’elle est infiniment près.
À celle qui est la plus haute princesse,
Parce qu’elle est la plus humble femme.
À celle qui est la plus près de Dieu,
Parce qu’elle est la plus près des hommes.
À celle qui est infiniment sauve,
Parce qu’à son tour elle sauve infiniment.
À celle qui est la plus agréable à Dieu.
À celle qui est pleine de grâce,
Parce qu’aussi elle est pleine d’efficace
Maintenant.
Et parce qu’elle est pleine de grâce et pleine d’efficace,
Et à l’heure de notre mort ainsi soit-il [...]. »
Basilique Douvres la Délivrande - i (2)

Vitrail – Basilique de Douvres-la-Délivrande  (Calvados)
Photographie : Emmanuel Fournigault 
MUSIQUE 
Pendant les fêtes mariales et même en dehors, les fidèles chantent et louent Marie,
tournés vers la statue ou l’icône de la Vierge.

Le lien donné ci-dessous permet d’écouter le très beau « Couronnée d’étoiles », chant très poétique… 
Emmanuel Fournigault
Le 14 août 2018 (pour la présente version)
___________________________________________________________________________________________
(1) Voir Denis Tillinac, Dictionnaire amoureux du catholicisme, (Éditions Plon, 2011, article sur la Vierge), pp. 587-593.
(2) Op. cité, p. 589.
(3) Jean-Christian Petitfils, Dictionnaire amoureux de Jésus (Éditions Perrin, coll. Tempus, 2017, article sur Marie, mère de Jésus), p. 351.
(4) Site à consulter ici.
(5) André-Marie Girard, cité in Dictionnaire amoureux de Jésus, op. cité, p. 356.
(6) Op. cité, pp. 352-3. 

(7) Charles Péguy,  Le Porche du mystère de la deuxième vertu (Poésie/Gallimard, 1986), pp. 58-59.
(8) Statue à laquelle j’avais consacré une note à lire ici
 

Les commentaires sont fermés.

D'autres nouvelles

Art et littérature

UNE VISION DU CIMETIÈRE ET AUTRES EXTRAITS DE CRISTINA CAMPO

« [...] le silence prenait sa valeur réelle, qui est celle ...

LE MUSÉE COMME SYMPTÔME

  « On ne saurait bien voir les choses du monde ...

SOUS LE REGARD DE REMBRANDT, POST-SCRIPTUM

« Rembrandt, triste hôpital tout rempli de murmures, Et d’un ...

SOUS LE REGARD DE REMBRANDT : CONSIDÉRATIONS ÉPARSES SUR L’ART, LA PEINTURE ET SON EXPOSITION

Aux fantômes de l’enfance…  « Venez et voyez. » Jean, 1, 39 « [...] ...

ÉPIPHANIE : L’ÉVANGILE POUR TOUS

 « En ce petit matin de l’An tout neuf, quand le ...

ESPRIT ET VISION DE NOËL

Aux chrétiens d’Orient  « Une seule fois Une seule Dans l’histoire du ...

DÉFUNTS

« Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. » (Évangile selon ...

LE PARADIS SELON CHARLES PÉGUY… ET AUTRES CONSIDÉRATIONS

« Deux mille ans de labeur ont fait de cette ...

LA NUIT ÉCLAIRÉE DE JEAN DE LA CROIX

Á ma maman qui ne peut plus lire les beaux textes ...

EN LISANT THÉRÈSE D’AVILA : MÉDITATION SUR L’ÂME, LA LIBERTÉ ET LE DÉNUEMENT

« Celui qui aime l’argent ne sera jamais rassasié et ...

LA POÉSIE COMME PRIÈRE : SUR UN POÈME DE BERNARD LACROIX

« La beauté, c’est l’harmonie du hasard et du bien.» Simone Weil ...

REGARD SUR UN CHEF-D’OEUVRE : LA VIERGE AU PIED D’ARGENT

 «Nous périssons faute d’émerveillement mais non faute de merveilles.» (Chesterton)     ...

POST-SCRIPTUM BALZACIEN

  Dans la note consacrée à Béatrix, je tentais de souligner ...

BEATRIX, BALZAC, CRITIQUE DE L’EGALITE MODERNE

La question de l’égalité est une question centrale de la ...

LE CIEL ET ICI-BAS

 A l’occasion d’un récent séjour dans mon village normand en ...

PENSER DIEU ET PENSER LE MAL APRES AUSCHWITZ

« Je me souviens de mes amis Demandant au seuil de ...

IN MEMORIAM, 21 JANVIER 1793 : SUR LA FRAGILITÉ DES RÉGIMES POLITIQUES *

« C’est un pauvre coeur que celui auquel il est ...

LES CONSOLATIONS DE LA MÉDITATION

Après les 7-9 janvier 2015, Après le 13 novembre 2015, Après le ...

MAURIAC, LA FOI ET REMBRANDT

Lisant ou relisant au cours du mois décembre 2014, plusieurs ...

GEORGES ROUAULT, UN PEINTRE AU COEUR DU MYSTERE CHRETIEN

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était ...

LA POESIE COMME SURVIE ET FAÇON D’HABITER LE MONDE

« INCANDESCENCE » DE VIOLETTE MAURICE (1919-2008) (1) La poésie, plus encore ...

REGARD SUR UNE EGLISE, SAINT-PAUL SAINT-LOUIS – PARIS IVè

L’ECLAT DE LA CONTRE-REFORME Ad majorem Dei gloriam (1) (Pour une plus ...

REGARD SUR UN CHEF-D’OEUVRE – 1

Puisque l’objectif principal de ce modeste blog est d’essayer de ...

POST SCRIPTUM AU BILLET SUR LA TRAHISON DU VERBE ET DU BEAU

    Photographie : Emmanuel Fournigault   A la faveur d’une lecture récente et ...

DU LANGAGE, DE L’ART ET DE LEUR DENATURATION OU COMMENT TRAHIR LE VERBE ET LE BEAU

Le langage et l’usage des mots sont, à la fois, ...

Eglises et religion

POUR NOS ÉGLISES, CES LIEUX SACRÉS…

A la mémoire du Père Jacques Hamel, exécuté pendant l’office, le ...

EN NOS PAYS PERDUS : LE PRIEURÉ DE SAINT-GABRIEL-BRÉCY (CALVADOS)

« La Croix demeure tandis que le monde tourne. » (devise ...

PITIÉ POUR LES CIMETIÈRES !

Photographie : Emmanuel Fournigault   « Mais avec tant d’oubli comment faire ...

L’AVENT, TEMPS DE L’ATTENTE

(Photographie : Emmanuel Fournigault) Avec l’Avent, la communauté des chrétiens (et ...

LA TOUSSAINT ET DEFUNTS

(Photographie : Emmanuel Fournigault) Les premier et deux novembre sont successivement ...

ASSOMPTION, MARIE ET CHARLES PÉGUY

« Écoute ma fille, regarde et tends l’oreille ;  ...

LA SAINTE TRINITE

Masaccio – La Trinité (1425-1428) La Trinité (Le Père, Le Fils ...

INOUBLIALBES – 4 – BOSSUET ET LA VANITE DES HOMMES

LE SERMON SUR L’AMBITION   Notre époque (au sens du projet moderne ...

LE TRIO

  « Pour toute chose [...], il y a un temps et ...

BERNANOS ET LA PASSION DU CHRIST

Photographie : Emmanuel Fournigault En cette période de Carême, il m’est ...

LA TOMBE DE L’ENFANT INCONNU

Photographie : Emmanuel Fournigault   C’est un petit village du pays d’Auge, ...

Morceaux choisis

MAURICE BARRÈS : LE DIALOGUE DE LA CHAPELLE ET DE LA PRAIRIE

« Le miracle sacré du dépaysement est désormais dans nos ...

INOUBLIABLES- 5 – Barbara et Marie Paule Belle

Certains pourront trouver étrange que soient citées ici deux merveilleuses ...

INOUBLIABLES – 3 – LA POESIE ET LA MORT

Notre époque s’enorgueillit de prolonger nos vies de pécheurs. Vivre ...

INOUBLIABLES – 2 – LA DOULEUR DE MARGUERITE DURAS

      Lire Marguerite Duras est toujours un bonheur éprouvant. Cela fait ...

MORCEAUX CHOISIS : DIRE L’INDICIBLE ET LE REPRÉSENTER

« Je me souviens de mes amis Demandant au seuil de ...

Pays

D’AUTRES VISAGES DE LA FRANCE (II)

« Il s’était retiré dans ses paysages, là où l’absurde ...

D’AUTRES VISAGES DE LA FRANCE (I)

« Je n’ai presque jamais cessé, depuis des années, de revenir à ...

PAYS D’ORNE ET PAYS FRONTALIERS, REMPARTS CONTRE LES TEMPS PRESENTS

Lassay les Chateaux (Mayenne) Dans deux notes consacrées aux paysages et ...

PAYSAGES ET PAYSANS – II

Photographie : Emmanuel Fournigault Dans la première partie, et, plus exactement, ...

PAYSAGES ET PAYSANS – I

Photographie : Emmanuel Fournigault Savons-nous encore contempler un paysage ? Non pas ...

Limaginairedecharlotte |
8eartmagazine |
marseille 2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lesyndromeabascule
| Association culturelle Truc...
| Encredesusu